C’est un sujet qui revient très souvent lorsque l’on pratique Scrum. Quelle est la bonne durée pour un Sprint ? Deux semaines, une semaine, un mois ?

Le Scrum Guide n’est pas prescriptif sur la durée du Sprint, elle doit être d’un mois maximum et doit permettre à l’équipe Scrum de délivrer un incrément Done ✅ à l’issue du Sprint.

Définition of Done

La Définition of Done est propre à chaque équipe. Elle signifie la plupart du temps que l’incrément délivré à l’issue du Sprint est de bonne qualité et qu’il peut être déployé en production avec l’ensemble des contraintes d’intégration que cela implique.

Lorsque l’on choisi la durée du Sprint, il faut s’assurer que notre organisation nous permet d’être Done à l’issue du Sprint.

La questions à se poser serait la suivante:

– En tant que Dev team, sommes nous capables de développer, livrer, intégrer et tester notre incrément avec un bon niveau de confiance par rapport à la durée du Sprint ?

Sustainable pace

C’est un point souvent oublié dans Scrum. Sans doute à cause du terme Sprint. La construction d’un produit en agile relève en effet plus du Marathon ou de l’Iron man que du 100m. Le rythme que l’on s’impose est clé pour l’aboutissement du produit. Si l’ on commence le marathon à courir comme un 100m, nous finirons en marchant sans doute beaucoup plus tard que si nous avions pu garder la bonne vitesse.

Question à se poser à l’issue de chaque Sprint :

– Sommes nous capable de conserver ce rythme en considérant notre environnement de travail ?

Les dépendances

La gestion des dépendances est clé dans tout projet. Plus on a de dépendances à gèrer, plus cela nécessite un effort de synchronisation et d’intégration. Les problèmes liés aux dépendances sont plus difficiles à gérer et à anticiper par la Scrum Team.

Par rapport à la durée du Sprint, les questions à se poser seraient :

– Quelle est le nombre de dépendance sur notre produit ?

– Quelle est leur complexité ?

– Sommes nous en mesure de livrer un incrément conforme à notre DoD en prenant en compte ces dépendances ?

Le Product management

Concevoir un produit nécessite du temps. Cet exercice réalisé en partie par le Product Owner doit être fait de manière continu tout le long de la vie du produit. Le rythme des Sprint peut influer sur la capacité à générer un product Backlog de qualité pouvant être actionné par l’équipe de développement.

Questions à se poser :

– Sommes nous en mesure de prioriser correctement l’équivalent de deux Sprint d’avance ?

– La durée du Sprint nous permet elle de rencontrer nos stakeholders ? De recueillir assez de feed-back pour évoluer dans la bonne direction?

– La durée du Sprint permet elle de remonter les Actionable Metrics nécessaires à la prise de décision ?

– Est ce que la majorité des stakeholders peut se rendre disponible lors du Sprint Review ?

Conclusion

La durée de Sprint peut avoir un impact important sur le Produit livré. Elle ne peut être changée uniquement par la Scrum Team après l’analyse du contexte dans laquelle elle évolue. Bien que ce changement de rythme ne soit pas fréquent, il est parfois nécessaire pour augmenter l’efficacité globale de l’équipe.